Rechercher dans ce blog

samedi 11 mars 2017

La législation palestinienne "assassine les femmes deux fois"


La législation palestinienne "assassine les femmes deux fois"
Une ONG féministe palestinienne dénonce les peines réduites infligées aux violeurs et aux assassins de femmes
Une militante des droits des femmes:
"Dans 95% des cas de meurtre de femmes en Palestine, la famille renonce aux droits personnels [de la victime]."
"En Palestine , bon nombre des meurtres commis pour un héritage ou pour un différend politique sont requalifiés en "homicide d'honneur" pour réduire la peine."
  
Par Itamar Marcus et Yocheved T. Kolchin
Les groupes de défense des droits des femmes palestiniennes demandent la révocation d'un article de loi de Autorité palestinienne, qu'ils accusent de permettre aux criminels de s'en tirer avec une peine minime. 

Conformément à l'article 99 de la loi pénale n ° 16 de 1960, la famille d'une victime d'assassinat peut «renoncer à son droit personnel» à la justice et pardonner le crime. Dans de tels cas, la longueur et la sévérité de la peine sont réduites considérablement .
Mais, étant donné que la grande majorité de la violence subie par les femmes palestiniennes est intra-familiale, la famille de la victime est souvent aussi la famille du meurtrier. 

Victoria Shukri, directrice palestinienne du Projet des tribunaux des femmes dans l'organisation TAM a expliqué: «Dans 95% des meurtres de femmes en Palestine, il y a un renoncement au droit personnel [de la victime]."
Shukri organise une pétition adressée au Premier Ministre de l'Autorité Palestinienne, Rami Hamdallah, lui demandant de révoquer l'article 99. 
Shukri a donné un exemple de la façon dont la loi est détournée:

-"Un homme qui a assassiné sa femme dans l'une des villes palestiniennes est libéré après deux ans et demi ! 

-Pourquoi? 

-Parce que sa famille  [celle de l'assassin] a renoncé au droit personnel [de la femme, la victime] après une condamnation à 15 ans."
  
En outre, l'excuse de «meurtre d'honneur» est souvent détourné afin d'obtenir la clémence de la famille. Comme  a expliqué Shukri  :

"Bon nombre des meurtres en Palestine qui ont été perpétrés en raison de l'héritage ou de différends  politiques ou d'opinion sont requalifiés en cas de« meurtre d'honneur » dans l'unique but d'en réduire la peine."
Ma'an a cité en outre un cas datant d'Octobre dernier , dans lequel un tribunal Palestinien de Ramallah a condamné un violeur à seulement un an et demi de travail d’intérêt général. Selon l'article de la loi 296 du Droit pénal palestinien n° 16 de 1960, un violeur devrait recevoir un minimum de quatre ans d' emprisonnement de travaux forcés. Le tribunal Ramallah ne l'a condamné qu'à trois ans, et quand la famille de la victime du viol a décidé de renoncer à son droit personnel, la peine a été réduite de moitié. En outre, le tribunal a déduit le temps qu'il avait déjà passé en détention provisoire de sa peine. Au total, le violeur ne servira qu'un an de peine.
Palestinian Media Watch a rapporté une recrudescences des «crimes d'honneur» palestiniens en 2012 et 2014 . Selon le quotidien officiel Palestinien, 53% des femmes palestiniennes ont souffert de violence. Dans 45,9% des cas, la violence a été perpétré par le père de la victime, alors que dans 25,5% des cas , elle a été perpétrée par son frère.  [Journal Officiel Pelsitinien, Al-Hayat Al-Jadida , du 28 novembre 2014]. 



Yusuf Jabareen, un conférencier arabe israélien,l'a reconnu à la télévision Palestinienne : 

  
«Une partie de notre identité est de tuer les femmes,de battre les femmes ... Une partie de notre identité est d'attaquer les femmes -. Nous devons le reconnaître Chaque société a ses défauts et ses charmes. L'identité palestinienne a ses charmes, mais il y a des choses qui. nous avons adopté de la culture arabe depuis des siècles, qui nuisent à l'individu et à la femme. par exemple, au cours des derniers mois, regardez combien de femmes ont été assassinées à Lod, à Ramle, et à Akko ( St Jean d'Acre), et ainsi de suite. Cela fait partie de notre identité. "
[Télévision Officielle (Fatah), 24 Juin, 2012]
 
En 2015, Abbas a modifié la loi palestinienne pour punir les crimes d'honneur à l'identiques des assassinats. Toutefois, les partisans des droits des femmes palestiniennes disent que davantage doit être fait pour assurer la sécurité des femmes de la violence masculine.

Cliquez ici pour en savoir plus sur 
le statut des femmes dans la société palestinienne .
Ce qui suit est un extrait plus long de l'article en Ma'an décrivant comment l'article 99 permet l'erreur judiciaire:
Titre: "Article 99 tue les femmes à deux reprises"

"Le tribunal palestinien de Ramallah, a condamné le 19 octobre [2016] un homme de Tulkarem pour viol, en contradiction avec les directives de l'article 296 du code pénal [palestinien] de la loi n ° 16 de 1960, et l'a condamné à un an de travail pour trois ans. Toutefois, compte tenu de la renonciation au droit personnel »(c.-à-d un dispositif juridique par lequel la victime ou la famille de la victime peuvent renoncer aux droits de la victime), il a été décidé de réduire sa peine à un an et demi, et étant donné qu'il a passé la moitié de l'année en détention préventive jusqu'à son procès, sa peine  avait été réduite de ce temps. 

C'est ce qui ressort du communiqué de presse publié par le bureau du procureur.

Sur le même sujet, les institutions impliquées dans les droits des femmes, dirigés par les femmes des médias et le développement TAM, se préparent à présenter une pétition au Premier ministre Palestinien [Rami Hamdallah] lui demandant de révoquer et de suspendre l'utilisation de l'article 99 du code Penal , la loi n . 16 de 1960 en cas d'assassiner des femmes, qui prévoit des circonstances atténuantes aux crimes d'assassinat et qui permettent l'utilisation de la renonciation au droit personnel »comme l'une des raisons de réduction de la peine, qui est réduite de moitié, et ainsi, le criminel n'est condamné qu'à quelques années, après quoi il sera libre, après avoir commis un crime terrible contre sa sœur, sa mère, son épouse ou sa fille.

Le Directeur de l'organisation TAM Victoria Shukri a déclaré à l'agence de nouvelles palestiniennes Ma'an que ... 
       -"Un homme qui a assassiné sa femme dans l'une des villes palestiniennes est libéré après         deux ans et demi ! 

-Pourquoi? 
-Parce que sa famille  [celle de l'assassin] a renoncé au droit personnel [de la femme, la victime] après une condamnation à 15 ans."

Ceci est un exemple présenté par Shukri, qui a même ajouté: «Les statistiques montrent que dans 95% des cas de meurtre de femmes en Palestine la famille renonce au droit personnel.
...
Shukri a dit que la plupart des meurtres en Palestine qui ont été perpétrés en raison de l'héritage ou politiques arguments sont modifiés à des cas de «l'honneur» afin de réduire la peine et [appliquer] la renonciation au droit personnel. »

Le site MAAN publie l'article exclusivement en ...Arabe pour que les occidentaux ne soient pas mis au courant de ce scandale qui ferait perdre la face aux palestiniens . Un exemple de plus de la différence entre la culture occidentale basée sur la dualité innocence/culpabilité, qui pratique l'introspection personnelle et collective basée sur la recherche de la vérité , et la culture arabe basée sur la dualité honneur/honte où il est plus important que la vérité demeure cachée pourvu que cela sauve la face. 

Je le reproduis ici au cas où il serait effacé comme c'est souvent le cas... 



نشر بتاريخ: 07/03/2017 ( آخر تحديث: 09/03/2017 الساعة: 18:52 )
بيت لحم- تقرير وجدي الجعفري - معا- "أدانت محكمة رام الله في التاسع عشر من تشرين الثاني الماضي شخصا من مدينة طولكرم بتهمة هتك العرض خلافا لأحكام المادة 296 من قانون العقوبات رقم 16 لسنة 19600، وحكمت عليه بالأشغال الشاقة المؤقتة لمدة 3 سنوات، ونظرا لإسقاط الحق الشخصي تقرر تخفيض العقوبة المقررة بحقه لتصبح مدة سنة ونصف محسوما منها المدة التي امضاها موقوفا على ذمة هذه القضية". بيان صحفي صادر عن النيابة العامة.
وفي ذات السياق تستعد مؤسسات تعنى بحقوق المرأة على رأسها جمعية تنمية واعلام المرأة "تام" لتقديم عريضة الى رئيس الوزراء تطالبه فيها بضرورة الغاء وتجميد العمل بالمادة #99 من قانون العقوبات رقم (16) لسنة 1960 في قضايا قتل النساء التي تأخذ في الأسباب المخففة لجرائم القتل وتسمح لآستخدام اسقاط الحق الشخصي كاحد الأسباب لتخفيف العقوبة والتي تصل الى النصف ويتم خلالها الحكم على المجرم بسنوات مخففة، يصبح حرا بعد تنفيذه جريمة بشعة بحق أخته أو أمه او زوجته أو ابنته.
فيكتوريا شكري مديرة مشروع محاكم النساء في مؤسسة تام قالت لـ معا ان الحملة التي قامت بتنفيذها تام لمناسبة الحملة العالمية لمناهضة العنف ضد النساء، وتحت عنوان "الصمت يقتلنا ولن نسقط حقنا الشخصي عن معنفينا"، نتيجة لآستمرار ظاهرة اسقاط الحق الشخصي في قضايا قتل النساء، في ظل وجود قانون فلسطيني أساسي يقر بمبدأ المساواة وعدم التمييز والتوقيع على اتفاقية سيداو في العام 2014 التي تنبذ كل اشكال الجريمة والتمييز ضد النساء.
"شخص قتل زوجته في احدى المدن الفلسطينية، وافرج عنه بعد سنتين ونصف! والسبب؟ تنازل عائلته عن الحق الشخصي بعد ان كان محكوما بـ 15 عاما". مثال حي طرحته شكري مضيفة: الاحصائيات تظهر ان 95 % من قضايا قتل النساء في فلسطين يتم التنازل عنها في الحق الشخصي.
قضايا قتل سببها الميراث والخلافات السياسية تحمل اسم "الشرف"
وقالت شكري ان الكثير من قضايا القتل في فلسطين كانت خلفيتها الميراث أو خلافات سياسية يتم تجييرها  لقضايا "ما يسمى بـالشرف" من أجل تخفيف العقوبة وإسقاط الحق الشخصي.
ووقع على هذه العريضة التي تم الاعلان عنها في 25 تشرين الثاني 2016 نحو 6 الاف مواطن يمثلون المؤسسات والجامعات، وتسعى الجمعية بالتعاون مع المؤسسات المستهدفة في المشروع والائتلاف الشبابي والإعلامين والإعلاميات للوصول الى اكبر عدد من التواقيع لرفعها الى مجلس الوزراء ومن ثم للرئيس للمصادقة عليها.
وتقول شكري ان العريضة تطالب بتقييد العمل بالمادة #99 من قانون العقوبات المعمول به حاليا، والخاصة بالظروف او الأسباب المخففة القضائية في قضايا قتل النساء، لحين اقرار قانون عقوبات فلسطيني جديد عادل ومنصف.
وتؤكد انه لا يجوز اسقاط الحق الشخصي في قضايا قتل النساء.
وتطالب بتعديل الاجراءات في الشرطة والنيابة والقضاء لتصبح سهلة وسريعة، تعزز من وصول النساء للعدالة ومحفزة لهن بعدم التنازل عن حقوقهن.
ما هي المادة 99؟
تنص المادة 99 من قانون العقوبات رقم 16 لسنة 1960 تحمل عنوان: العقوبات على الجرائم عند توفر اسباب مخففة
إذا وجدت في قضية أسباب مخففة قضت المحكمة:
1 -بدلاً من الإعدام بالأشغال الشاقة المؤبدة أو بالأشغال الشاقة المؤقتة من عشر سنين إلى عشرين سنة.
2 -بدلاً من الأشغال الشاقة المؤبدة بالأشغال الشاقة المؤقتة من خمس سنوات إلى خمس عشرة سنة وبدلاً من الاعتقال المؤبد بالاعتقال المؤقت مدة لا تقل عن خمس سنوات.
3 -ولها أن تخفض آل عقوبة جنائية أخرى إلى خمس سنوات.
4 -ولها أيضاً ما خلا حالة التكرار، أن تخفض أية عقوبة لا يتجاوز حدها الأدنى ثلاث سنوات إلى الحبس سنة على الأقل.
3 نساء قتلن على يد أشقائهن وواحدة قتلها زوجها
وتظهر احصائيات نيابة حماية الاسرة من العنف في النيابة العامة ان 9 نساء قتلن تم توثيقها في النيابة في العام 2016 ، جميعهن توجد صلة قرابة بين الجاني والضحية.
وتوضح النيابة لوكالة معا: ان 3 نساء قتلن على يد اشقائهن، فيما قتلت امرأتين على يد والدهن، وواحدة على يد ابنها واخرى من قبل زوجها.
اما حسب التوزيع الجغرافي، فتظهر احصائيات النيابة ان رام الله اكثر محافظة شهدت جرائم قتل بحق النساء من الاقارب حيث وصل العدد لـ 3 نساء يليها نابلس وجنين والخليل وسلفيت.
لكن جمعية "تام" تشير الى انه منذ عام 2010 وحتى منتصف 2015، قُتلت أكثر من 70 امرأة صنفها القانون تحت مسمى جرائم الشرف في الأراضي الفلسطينية. وفي العام 2016 تم توثيق 18 حالة قتل للنساء، هذه الجرائم ترتكب بدوافع مختلفة مثل الميراث أو السيطرة على الموارد أو الانتقام أو تسوية الخلافات...الخ.
وتقول الجمعية ان مرتكبي الجريمة يدعون ان فعلتهم تم تنفيذها للحفاظ على ما يسمى بشرف العائلة، للإستفادة من بنود تخفيف العقوبة "العذر المحل والعذر المخفف واسقاط الحق الشخصي.".
"قانون تقتل مرتين "
المحامية باسمة جبارين مدير مركز حماية وتمكين المرأة والأسرة (محور) قالت ان اسقاط الحق الشخصي يعطي القاضي حق السلطة التقديرية في الحكم بالقضية حسب قرارات محكمة التمييز، ويصدر حكمه بناء على الادلة.
وأضافت ان اسقاط الحق الشخصي قد يخفض الحكم الى اكثر من النصف. "هذا القانون يشجع على القتل، المرأة خلاله تقتل وتظلم مرتين، مرة قبل وفاتها ومرة وهي تحت التراب" تقول جبارين.
وطالبت جبارين بتطبيق القانون وتجميد المادة المختصة بالحق الشخصي، حتى يأخذ المجرم جزاءه ويعاقب على ما اقترفه من جرائم.
وتأمل جبارين من مجلس الوزراء المصادقة على العريضة في محاولة لاخذ النساء حقهن والحد من جرائم القتل.
"الحكومة لا تأخذ قضايا النساء على محمل الجد "
بدورها تساءلت الاعلامية ناهد ابو طعيمة: لماذا لا تؤخذ قضايا النساء على محمل الجد لدى الحكومة الفلسطينية؟
وقالت: الرئيس عندما صادق على اتفاقية سيداو قرر تشكيل لجنة تنظر في كل منظومة القوانين الخاصة بالنساء، لكن حتى اللحظة لم يتم اتخاذ أي قرار في هذا الشأن.
واضافت ان العريضة خطوة في الاتجاه الصحيح لكنها غير كافية، المطلوب بتغيير جذري في القوانين وحماية حقوق المرأة الفلسطينية، مطالبة في في هذه المناسبة التي تصادف الثامن من آذار يوم المرأة العالمي برفع صوت النساء عاليا.


dimanche 19 février 2017

Aide militaire des USA : Israël est loin derrière le Japon, l'Allemagne, la Corée du Sud, et l'Italie

Manoeuvres communes US-Israël  'Austere Challenge',
Blog de l'IDF, Flickr

Mythe: Israël est le plus grand bénéficiaire de l'aide militaire américaine

Par le 10 février 2017

BESA Centre Perspectives Document No. 410, 10 février 2017
RÉSUMÉ: Beaucoup de détracteurs américains d'Israël commencent par affirmer qu'Israël reçoit la part du lion de l'aide militaire américaine. Cette affirmation évoque le démon d'un tout-puissant lobby israélien qui a transformé le Congrès américain en son pion. Mais ces chiffres, tout en reflétant l'aide militaire officielle directe des États-Unis, sont presque insignifiants en comparaison avec les coûts réels et les avantages apportés dans le monde par l'aide militaire américaine - surtout les bottes américaines sur le terrain. En réalité, Israël ne reçoit qu'une petite partie de la totalité de l'aide militaire américaine, et la majeure partie de l'aide à Israël-ci a été dépensée aux États-Unis au profit de l'économie américaine.
D'innombrables articles discréditant Israël (ainsi que beaucoup d'autres articles mieux intentionnés) et demandent comment se fait il qu'un pays aussi petit qu'Israël reçoit la majeure partie de l'aide militaire américaine. Israël reçoit 55% de l'aide militaire américaine, soit $ 3,1 milliards par an, devant l'Egypte, qui en reçoit 23%. Cette largesse vient aux dépens d'autres alliés égaux ou plus importants, comme l'Allemagne, le Japon et la Corée du Sud.


Cette affirmation évoque le spectre d'un lobby israélien , tout puissant, qui manipule le Congrès américain.

La réponse à cette accusation est simple: Israël n'est même pas un bénéficiaire important de l'aide militaire américaine. La somme reflète l'aide militaire directe des États-Unis, mais elle est quasiment insignifiante par rapport aux coûts réels et aux avantages en nature de l'aide militaire des États-Unis - en majeure partie les coûts du maintien des troupes américaines sur le terrain des Etats sous protection américaine.



La totalité des dépenses militaires américaines varie entre 400 et 700 milliards de dollars par an: 
http://www.cfr.org/defense-budget/trends-us-military-spending/p28855
Les dépenses en contre-terrorisme américaines évoluent entre 180 et 60 milliards de dollars par an :

http://www.cfr.org/defense-budget/trends-us-military-spending/p28855



Les 174 bases américaines à l'Etranger coûtent 156 milliards de dollars par an aux USA: 
http://www.mintpressnews.com/214492-2/214492/



Ce sont 150 500 soldats américains stationnés dans soixante-dix pays à travers le monde. Cela coûte au contribuable américain un montant annuel de $ 85 à 100 milliards, selon David Vine, un professeur à l'Université américaine et auteur d'un livre sur le sujet. En d'autres termes, de 800 à 1 000 soldats américains stationnés à l'étranger représentent de 565 à 665 millions de dollars d'aide au pays dans lequel ils se trouvent.
Une fois les coûts réels calculés, le plus grand bénéficiaire de l'aide américaine se révèle être le Japon, où sont stationnés 48 828 militaires américains . Cela se traduit par une enveloppe d'aide militaire américaine de plus de 27 milliards de dollars américains (calculée selon l'estimation la plus basse de Vine). L'Allemagne, qui compte 37 704 soldats américains sur son sol, reçoit une aide équivalente à environ 21 milliards de dollars; La Corée du Sud, avec 27 553 soldats américains, reçoit plus de 15 milliards de dollars; pour finir, l'Italie reçoit au moins 6 milliards de dollars.
Si l'estimation de Vine est correcte, l'aide militaire américaine au Japon est neuf fois supérieure à l'aide donnée à Israël, l'Allemagne est sept fois plus grande et l'Italie deux fois plus importante. Les multiplicateurs sont encore plus importants pour l'Egypte. Même les petits États du Golfe , le Koweït et le Bahreïn, dont les bases américaines accueillent plus de 5 000 militaires américains, reçoivent une aide militaire presque égale à ce que reçoit Israël.
Pourtant, même ces chiffres sous-estiment grossièrement le coût total de l'aide américaine à ses alliés. Le coût de l'entretien des troupes à l'étranger ne reflète pas les dépenses considérables, profondément enfouies dans les chiffres classés secret défense  des dépenses militaires américaines: il s'agit de nombreuses patrouilles aériennes et maritimes américaines. Il ne reflètent pas non plus le coût élevé des exercices conjoints terrestres, aériens et maritimes avec les pays d'accueil (événements reconnus à contrecœur sur le site officiel de l'OTAN).
Les forces aériennes et navales américaines patrouillent constamment les mers du Nord, de la Baltique et de la Chine pour protéger les alliés américains en Europe et dans le Pacifique - aux frais des Américains. Des aperçus de l'ampleur de ces opérations sont donnés par des incidents où on note la présence de la flotte des USA dans l'ombre d'un navire russe dans les pays baltes, près des navires de la Garde côtière chinoise et lorsque des navires de la marine américaine sont expédiés pour contester les revendications chinoises dans la mer de Chine méridionale.
En contraste frappant, aucun avion américain n'a jamais volé pour protéger l'espace aérien israélien. Aucun navire de la marine américaine ne patrouille pour protéger la côte d'Israël. Et surtout, aucun militaire américain n'est mis en danger pour assurer la sécurité d'Israël.
Au Japon, en Corée du Sud, en Allemagne, au Koweït, au Qatar, dans les États baltes, en Pologne et ailleurs, les troupes américaines sont présentes et vulnérables. On espère que leur présence dissuadera les attaques, mais il n'y a jamais d'assurance qu'une attaque ne se produira pas. Si une telle attaque se produisait, elle coûterait sans doute des vies américaines.
Cela ne peut pas se produire en Israël, qui défend son propre territoire avec ses propres troupes. Il n'y a aucun danger qu'en Israël, les Etats-Unis pourraient se retrouver impliqués dans des guerres comme celles qu'il a menées en Irak et en Afghanistan à un coût de 4 mille milliards de dollars - 4000 Milliards de dollars selon l'estimation de Linda J. Bilmes, professeur de politique publique et chercheur de l'Université Harvard.
La présence du Japon au sommet de la liste des bénéficiaires de l'aide militaire américaine est à la fois compréhensible et discutable. Elle est compréhensible parce que le Japon est essentiel à la sécurité nationale des États-Unis en termes de maintien de la liberté des mers et de contenir une Chine menaçante. Elle est discutable parce que le Japon est un pays riche qui devrait payer pour les troupes américaines stationnées en son sein - ou au lieu de cela, pour renforcer de manière significative sa propre armée. Actuellement, l'armée japonaise compte près de 250 000 personnes, mais elle est confrontée à la puissance militaire en pleine expansion de son principal adversaire, la Chine. Un cas similaire peut être fait à l'égard de l'Allemagne, à la fois en termes de richesse et sa contribution à la satisfaction de la menace russe.
Ce qui est incompréhensible, ce n'est pas pourquoi Israël reçoit tant d'aide militaire américaine, mais pourquoi le Japon a reçu neuf fois plus d'aide que l'Israël. C'est une proportion curieuse étant donné le pouvoir relatif qu'Israël possède au Moyen-Orient et son potentiel pour faire progresser les intérêts vitaux des États-Unis en matière de sécurité en temps de crise, par rapport à la force maintenue par le Japon par rapport à la Chine.
Depuis la décision du Parlement turc en mars 2003 de ne pas adhérer à la coalition dirigée par les Etats-Unis et le refus du gouvernement turc d'autoriser le mouvement des troupes américaines à travers ses frontières, Israël est l'unique allié des Etats-Unis entre Chypre et l'Inde disposant d'une force aérienne stratégique-quoique de petite taille-pour faire face aux principales menaces qui pèsent sur les intérêts vitaux des États-Unis.
Il faut peu d'imagination pour envisager ces menaces potentielles. L'Iran pourrait décider d'occuper le Bahreïn, dont la majorité chiite est en opposition grave avec la monarchie sunnite au pouvoir. Il pourrait attaquer les minuscules Émirats arabes unis, qui jouent un rôle majeur dans l'offensive aérienne contre les Houthis, vassaux et agents de l'Iran dans la guerre au Yémen. Il pourrait y avoir une tentative combinée syrienne et irakienne de déstabiliser la Jordanie sunnite, dans le cas où ces deux États soumettraient leurs rebelles sunnites.N'importe lequel de ces événements menacerait l'approvisionnement en énergie qui est vitale pour les USA et ses alliés. Israël est l'unique pays auquel les Etats Unis peuvent se fier totalement pour fournir des bases et des services à une réaction américaine et de participer à l'effort de guerre en cas de besoin.
Les politiciens, les experts et les universitaires en relations internationales qui attaquent Israël et le lobby israélien, en les accusant de soustraire la part du lion de l'aide militaire américaine de la bourse d'un congrès crédible, savent bien que ce n'est pas vrai. Israël ne reçoit qu'une petite fraction des dépenses réelles de l'aide militaire que les États-Unis donnent indirectement à leurs alliés et à d'autres pays. Ces experts savent également que 74% de l'aide militaire à Israël a été consacrée aux armes, à l'équipement et aux services américains et que l'argent reste aux Etats-Unis {ndtr:  il s'agit d'une subvention déguisée aux industriels américains-subvention qui nuit à l'Industrie militaire israélienne qui n'est pas compétitive face à des produits gratuits} . En vertu du protocole d'entente signé récemment, ce chiffre sera ramené à 100%. Les experts citent simplement des chiffres erronés.
Les États-Unis sont maintenant dirigés par un homme d'affaires , un président qui sait compter et les dollars et les cents. Il a été catégorique sur la nécessité de cesser la gratuité pour les grands bénéficiaires de l'aide réelle des États-Unis. On espère qu'il appréciera la négociation de sécurité avec Israël - un pays qui partage non seulement de nombreuses valeurs communes avec les États-Unis, mais qui peut apporter une contribution significative aux intérêts vitaux des Américains, sans rien exiger en echange.
Prof. Hillel Frisch est professeur d'études politiques et d'études du Moyen-Orient à l'Université Bar-Ilan et chercheur principal au Begin-Sadat Center for Strategic Studies.